Notre miniature sur YouTube est une toute petite tuile parmi de nombreuses autres similaires, il est donc judicieux de se démarquer dès ce stade. Alors, comment créer une miniature qui rendra votre vidéo plus cliquable, ce qui se traduira directement par le nombre de vues ?

Le kit du miniaturiste

La production d’une vidéo YouTube demande généralement un peu plus d’efforts que de sortir son téléphone de sa poche et d’activer la fonction d’enregistrement. Le travail sur un seul épisode implique souvent plusieurs, voire plusieurs heures de travail acharné de l’esprit et du corps. Lorsque nous téléchargeons le film terminé sur YouTube, la miniature est automatiquement sélectionnée par un algorithme comme l’une des images aléatoires de notre vidéo. Par une étrange coïncidence, on choisit toujours le pire cadre, qui, outre le fait que sa qualité laisse beaucoup à désirer, nous donne un air peu engageant, pour ne pas dire plus. Si nous laissons le choix de la miniature au destin, nous pouvons être sûrs que beaucoup moins de personnes cliqueront sur notre vidéo, et que notre portée sera couchée et tremblants. Malheureusement, les films, tout comme les livres et les personnes, sont généralement jugés par leur couverture, alors la tenue compte ! La miniature est une sorte de publicité pour notre vidéo, qui peut inciter les gens à cliquer dessus ou le contraire. Si nous voulons maximiser notre CTR (click-through rate), nous devons nous assurer que notre miniature est unique !

Tout d’abord, la photo !

La photo est l’élément principal de votre miniature, il vaut donc la peine de faire un effort pour la prendre. Assurez-vous qu’il est bien éclairé et qu’il possède les bons paramètres techniques pour votre appareil photo ou votre téléphone, selon l’équipement dont vous disposez. Il est bon d’inclure l’idée de votre film dans l’image. Par exemple, si vous filmez une critique de Gorilla Pod, il est judicieux d’inclure l’article dans votre miniature, ce qui suggèrera immédiatement à vos spectateurs le sujet de l’épisode et les aidera à décider rapidement de cliquer sur votre vidéo.

N’ayez pas peur de montrer votre visage

Ton visage est un pur clickbait. Les recherches montrent clairement que nous sommes plus enclins à cliquer sur les miniatures qui contiennent un visage humain, ce qui est probablement lié à nos instincts les plus profonds et primitifs, ou plus simplement à notre curiosité humaine ordinaire. Il convient d’ajouter ici que les utilisateurs sont plus susceptibles de concentrer leur attention sur les visages qui expriment des émotions extrêmes et évidentes, comme la peur, l’excitation, la douleur ou la joie. Il ne s’agit pas nécessairement de la sincérité des émotions dépeintes, mais plutôt du pur clickbait et de la représentation artificielle d’une émotion donnée en fonction de la nature de la vidéo. La modération et la sensibilité seront ici des aides irremplaçables. Il est bon d’exprimer une émotion dans une photo, mais n’oublie pas que la frontière du bon goût est très mince.

Une photo ne fait pas tout !

Si nous avons déjà une photo intéressante pour notre miniature, l’étape suivante consiste à s’occuper d’une conception graphique attrayante. Nous disposons d’un grand nombre d’outils divers, malheureusement beaucoup d’entre eux sont payants ou compliqués à utiliser. Nous parlons ici de divers programmes graphiques tels que Gimp, Corel ou Photoshop. Si nous ne maîtrisons pas les techniques de travail dans de tels programmes, il nous sera difficile de faire une bonne miniature par nous-mêmes. Et c’est là que la création multimédia entre en jeu et nous donne un coup de main.